logo note  les artistes présents au festival 2018
Rémi Delangle, clarinette
Rémi Delangle est un musicien aux multiples facettes, animé par la découverte, la diversité et la qualité musicale.
Formé dans les conservatoires de Boulogne-Billancourt, Cergy-Pontoise, Aubervilliers et Sydney, il intègre la classe de Pascal Moraguès et Jean-François Verdier au CNSMDP où il obtient son Master de clarinette avec mention très bien.
Il intègre l’Orchestre de la Garde Républicaine en 2007, tout en poursuivant en parallèle sa carrière en tant qu’invité au sein d’orchestres prestigieux comme l’Orchestre de Paris, le Malher Chamber Orchestra, l’Orchestre de Nancy, l’Orchestre de Bretagne... 
Il participe également à des concours internationaux et s’illustre comme demi-finaliste du concours de l’ARD de Munich et lauréat du concours de la Societa Umanitaria de Milan.
Attaché à la musique de chambre, Rémi Delangle s’associe régulièrement à des artistes de renom tels que David Gaillard, Anne-Lise Gastaldi, Adam Laloum, Lise Berthaud, Matthew Trusler, Victor Julien-Laferrière, le Quatuor Zaïde, Hugues Leclerc, Philippe Berrod, Vassilena Serafimova … et est invité dans de grands festivals : Les Arcs, Villefavard, Deauville, Schleswig-Holstein Musik Festival, Nancyphonies, Mens Alors... 
Il est membre fondateur du trio de cors de basset les Flamants Noirs et de la compagnie Espace Public.
En parallèle de sa formation classique, Rémi s’est passionné très tôt pour les musiques improvisées et de transmission orale originaires des Balkans ainsi que pour la musique Klezmer. Il s’épanouit dans ce sens dans les ensembles Sirba Octet, Paris Klezmer Band, Taraf Picant... ainsi que de nombreux projets éphémères improvisés. Avide de nouvelles expériences et désireux de partager son goût pour la musique avec le plus grand nombre, il est également cofondateur et directeur artistique du festival de musique en milieu rural, Essertinages.
Romain Descharmes, piano
Né en 1980, Romain Descharmes se voit décerner en 2006 le Premier Grand Prix lors du Concours International de Dublin.Il se produit alors en récital sur plusieurs scènes prestigieuses : Carnegie Hall à New York, Wigmore Hall à Londres, National Concert Hall à Dublin, Tsuda Hall à Tokyo. Il est invité aux USA, au Canada, en Angleterre, Irlande, Italie, France, Japon, Chine avec notamment le Midland Symphony Orchestra, le National Symphony Orchestra of Ireland, l’Orchestra del Lazio ainsi que le Shanghai Philharmonic Orchestra. En mai 2012, il fait des débuts remarqués avec l’Orchestre de Paris, qui le réinvite pour des concerts dans la saison 13/14.

Il donne également de nombreux concerts dans des festivals aussi réputés que Piano aux Jacobins, le Festival de Radio France et Montpellier, La Roque d’Anthéron, Serres d’Auteuil, Festival de l’Epau, Rencontres Internationales F. Chopin, Festival Agora et à l’étranger : Festivals Arties en Inde et Cervantino au Mexique.  Il collabore régulièrement avec le Palazzetto Bru Zane. La saison dernière, dans le cadre de leur programmation, il était notamment à Rome, Paris et Venise.

Pianiste recherché en tant que chambriste pour son écoute, sa sensibilité et sa large connaissance du répertoire allant de la sonate au grandes formations, il se produit avec des artistes tels que le Quatuor Ebène, Sarah Nemtanu, Henri Demarquette, le Berliner Philharmoniker Quintett, le quaturo Diotima. Cette saison (12.13), il enregistre le Premier concerto pour piano de Marie Jaëll avec l’Orchestre National de Lille dirigé par J. Swensen - qu’ils avaient (re)créé ensemble en juin 2012 dans le cadre du Lille Piano(s) Festival -, il est invité à venir jouer, Salle Pleyel à Paris, à Leipzig, à Toulouse avec l’Orchestre National du Capitole dirigé par Tugan Sokhiev, avec le Qatar Philharmonic Orchestra sous la direction de Marc Minkowski. Durant la saison 2013/2014, il sera notamment l’invité du festival Piano aux Jacobins, de l’Orchestre de Paris (dirigé par Ingo Metzmacher), de l’Orchestre National de Lyon (Leonard Slatkin), de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse (Alain Altinoglu), de l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine (Fabien Gabel), en tournée avec l’Orchestre National d’Ile de France (Tadaaki Otaka). Son premier disque enregistré à Londres, chez Claudio Records, est consacré à Brahms.  Il a ensuite enregistré un disque Ravel chez Audite, qui a reçu les éloges de la critique française et internationale. Musicien éclectique, Romain Descharmes fait partie du groupe Quai n°5 avec lequel il a enregistré 2 albums chez Decca-Universal et s'est produit sur les plus grandes salles parisiennes (Le Bataclan, La Cigale, L'Européen, le Café de la Danse).   Après avoir étudié au CNSMDP où il obtient, avec des mentions très bien, 4 Prix et Diplômes de Formation Supérieure (piano, musique de chambre, accompagnement au piano et accompagnement vocal) notamment dans les classes de Jacques Rouvier, Bruno Rigutto, Christian Ivaldi, il poursuit sa formation en cycle de perfectionnement. Dans ce cadre, il enregistre un CD consacré aux compositeurs du début du XXème siècle qui l’amène à recevoir les conseils de Pierre Boulez. Parallèlement très investi dans la pédagogie et la transmission, il est professeur de piano au CRR de Paris.
Thomas Ehnco, piano
Né à Paris le 29 septembre 1988, Thomas Enhco commence la musique à 3 ans par le violon et le piano et étudie le classique et le jazz. A l’âge de 9 ans, il est invité par Didier Lockwood à jouer au festival de Jazz d’Antibes Juan-les-Pins. A 12 ans, il entre au CMDL, étudie parallèlement le piano classique avec Gisèle Magnan et intègre à 16 ans le CNSM de Paris en Jazz et Musiques Improvisées, dont il est renvoyé deux ans plus tard.
À 15 ans, il compose et enregistre son premier album, Esquisse (Ames/Harmonia Mundi), parrainé par le légendaire batteur Peter Erskine. En 2006, il est choisi par le Fonds d'Action Sacem.
Lors d’une tournée au Japon en 2008, il est repéré par Itoh « 88 » Yasohachi, l’un des plus grands producteurs de jazz japonais, qui réalise son deuxième album, Someday My Prince Will Come (sorti en 2009 au Japon), et produit chaque année une tournée au Japon, en solo, duo et trio.
En 2010, Thomas Enhco remporte le 3ème prix du Concours international de piano jazz Martial Solal et le Django d’Or 2010 « Nouveau Talent ». En 2011, il compose la musique du film Les Cinq Parties du Monde pour lequel il reçoit le FIPA d'Or de la meilleure musique originale. En 2012, il part vivre à New York où il enregistre avec Jack DeJohnette et John Patitucci, et produit pour Label Bleu un nouvel album avec son trio français, Fireflies, qui obtient de multiples récompenses. En 2013, il est élu « Révélation Jazz de l’Année » aux Victoires de la Musique, est choisi par la Fondation BNP Paribas et joue pour la première fois au Festival International de Piano de la Roque d’Anthéron et au Festival Piano aux Jacobins.
En 2014, Thomas Enhco se produit notamment à la Folle Journée de Nantes et de Tokyo, à l'Olympia, à New York, en Italie, en Chine, à Hong Kong, en Turquie, en Bulgarie, au Japon, au Danemark et en Finlande. Il signe en septembre 2014 chez Universal Music et enregistre son premier album piano solo, intitulé Feathers, qui sort chez Verve Records et est nommé aux Victoires du Jazz 2015 dans la catégorie « Album de l’Année ».
En 2015, il donne un concert au Théâtre du Châtelet pour mêler ses deux univers, jazz et classique, en jouant en solo et en invitant Henri Demarquette au violoncelle et Kurt Rosenwinkel à la guitare.
La même année, il enregistre pour Deutsche Grammophon avec la percussionniste classique bulgare Vassilena Serafimova, dans un duo explosif (piano et marimba), entre classique et jazz. L'album, intitulé Funambules, sort en avril 2016.
Depuis 2011, Thomas Enhco donne environ 130 concerts par an sur 4 continents.
En 2017, il fera ses débuts en concerto avec l’Orchestre National de Lorraine, l’Orchestre de Pau Pays de Béarn et l’Orchestre Régional Avignon Provence, avec le Concerto en Fa et la Rhapsody in Blue de George Gershwin, le 24ème Concerto pour Piano (K.491) de Wolfgang Amadeus 
Pierre Fouchenneret, violon
Pierre Fouchenneret étudie le violon dès son plus jeune âge avec Alain Babouchian au Conservatoire national de région de Nice, puis au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, où il obtient en 2002 un Premier prix mention « très bien » à l'unanimité dans la classe d'Olivier Charlier. Durant sa formation, il bénéficie des conseils éclairés de musiciens de renom tels que Devy Erlih ou Janos Starker.
Lauréat de la Fondation groupe Banque Populaire (2006), il remporte le Deuxième prix du Concours international de musique de chambre de Bordeaux avec le Quatuor Raphaël (2012), la bourse « Jeune talent » du Festival Musique et Vin du Clos-Vougeot (2013).
Soliste invité des studios de France musique, il se produit en France comme à l'étranger avec des formations telles que l'Orchestre de l'Opéra de Nice, l'Orchestre de chambre de Saint-Pétersbourg, l'Orchestre Dijon-Bourgogne ou encore l'Orchestre symphonique de Brno. Invité par de nombreux festivals, il partage la scène avec un large panel de musiciens : Hortense Cartier-Bresson, Marielle Nordmann, Roland Pidoux, Denis Pascal, Henri Demarquette, Maurice Bourgues, Marc Coppey, le Quatuor Ébène, François Salque, Xavier Phillips, Romain Descharmes, Sarah Nemtanu... Il est membre depuis 2012 du trio à cordes Opus 71 avec Éric Picard et Nicolas Bône, et fonde en 2013 le Quatuor Strada avec François Salque et Lise Berthaud.
Pierre Fouchenneret est actuellement artiste résident de la Fondation Singer-Polignac à Paris. Il est également professeur intervenant au pôle supérieur de Bordeaux.
Claire Oppert, violoncelle
Née à Paris, Claire OPPERT reçoit l'essentiel de sa formation de l'école russe de violoncelle. Diplômée du conservatoire Tchaïkovski de Moscou en 1993, elle reste attachée à cette école, tant par le choix de ses partenaires musicaux que par sa prédilection pour le répertoire russe.
Lauréat de concours internationaux en France, Italie, Allemagne, et Afrique du Sud, elle joue en soliste avec divers orchestres symphoniques russes, l'orchestre de chambre d'Anvers,...
Depuis 1993 elle est violoncelliste invitée de l'orchestre philarmonique de Berlin.
Partenaire privilégiée de musiciens tels que Boris Bérézovski, Michaël Gutman ou Pierre Amoyal, Claire Oppert forme un duo avec le pianiste russe Roustem Saïtkoulov, donne de nombreux concerts en Europe ainsi qu'en Chine, en Afrique du Sud et en Australie. Elle enregistre avec Roustem Saïtkoulov un CD d'oeuvres de Schumann, R. Strauss et Chostakovitch paru sous le label Adonaï
Clara Saitkoulov, violon
Née à Paris en 1999, Clara Saïtkoulov débute le violon à l’âge de 6 ans.
Elle étudie d’abord au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Versailles, puis au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris dans la classe de Igor Volochine et de Larissa Kolos.
En septembre 2014, elle intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) dans la classe de Boris Garlitsky.
Clara donne de nombreux concerts en soliste et en musique de chambre en France, Italie, Suisse, Irlande, Allemagne et Russie et participe à des festivals tels que le Festival Spivakov à Moscou, Festival Liszt en Provence et Festival de Jeunes Concertistes en Ombrie (Italie).
Clara s’est également produite à plusieurs reprises avec l’Orchestre du Palais de Tauride à Saint Petersbourg et à Moscou sous la direction de Mikhaïl Golikov.
Elle forme un trio avec ses parents, la violoncelliste Claire Oppert et le pianiste Roustem Saïtkoulov, qui l’emmène dans différents pays d’Europe.
En 2015, elle enregistre un CD consacré aux grands trios romantiques paru chez VIP conseils.  
Roustem Saitkoulov, piano
Grand-Prix de World Piano Masters de Monte-Carlo 2003 à la suite d’une série de Prix internationaux  – Concours Busoni, Concours l’UNISA de Pretoria, Concours Géza Anda à Zurich, Concours Marguerite Long à Paris – Roustem Saïtkoulov, né et formé à Kazan, puis au Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou, est issu de la prestigieuse école russe de piano.
Sir Neville Marriner le caractérisa comme « particulièrement impressionnant par ses interprétations vibrantes, articulées avec une rare élégance et une extrême sensibilité. »
Il est alors invité à jouer par la Salle Pleyel, le Théâtre du Châtelet, le Wigmore Hall à Londres, l’Accademia Santa Cecilia à Rome, le Tonhalle de Zurich, le Konzerthaus de Berlin, la Philharmonie de Saint-Pétersbourg, le Tokyo Metropolitan Art Space, le NCPA (National Center for the Performing Arts) à Pékin, l’Opéra de Sydney, le Teatro Colon et le Centre Culturel Nestor Kirchner à Buenos-Aires, le Palacio de Bellas Artes à Mexico, ainsi que les festivals de La Roque d’Anthéron, Montreux, Edimbourg.
De grands orchestres l’engagent comme soliste: Royal Philharmonic Orchestra de Londres, Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, Orchestre Symphonique de Prague, Tonhalle de Zurich, Orchestre RAI de Turin, Sinfonia Varsovia, Orchestre Municipal de São Paulo, Orchestre Symphonique de Pékin ou Tokyo New City Orchestra. Il est le pianiste de prédilection de Yuri Temirkanov pour de nombreuses tournées de l’Orchestre Philharmonique de Saint-Pétersbourg en Europe et en Asie.
Son disque « Piano Etudes » (Arensky, Chopin, Prokofiev, Scriabin, Stravinsky) paru chez EMI Classics  fit évènement parmi les critiques européens. En 2012 il enregistre à Londres les deux Concertos de Chopin avec le Royal Philharmonic Orchestra. En 2015, avec l’orchestre des Pays de Savoie, le Concerto n°1 de Chostakovitch ainsi que le Concerto de Jaan Rääts.
Parallèlement, Roustem Saïtkoulov forme avec Maxim Vengerov un duo accueilli dans le monde entier et couvert de critiques retentissantes.
François Salque, violoncelle
Diplômé de l'université de Yale et du Conservatoire de Paris, François Salque est, très jeune, primé dans les concours internationaux (Genève, Tchaikovsky, Munich, Rostropovitch, Leonard Rose...). « La sensibilité et la noblesse de son jeu » alliés à « un charisme et une virtuosité exceptionnelle » (Pierre Boulez) lui permettent de remporter pas moins de 10 premiers prix et autant de prix spéciaux. Ses concerts l'ont déjà mené dans plus de soixante pays et ses enregistrements en soliste ou en musique de chambre en compagnie d'Eric Le Sage, Alexandre Tharaud, Emmanuel Pahud ou Vincent Peirani, ont été salués par la presse (Diapasons d' Or de l' année, Chocs du Monde de la Musique, 10 de Répertoire, Prix de l'académie Charles Cros, Victoires de la Musique, « Élu Citizen jazz », Palme d'Or de la BBC?).

François Salque signe également sept disques remarqués avec le quatuor Ysaÿe dont il a été pendant cinq ans le violoncelliste. Son engagement pour la musique de notre temps lui a valu de nombreuses dédicaces de compositeurs contemporains, notamment de Thierry Escaich, Karol Beffa, Nicolas Bacri, Jean-François Zygel, Krystof Maratka ou Bruno Mantovani. Il est également à l'origine de plusieurs créations, mêlant inspirations contemporaines et musiques traditionnelles. Sa profondeur musicale, sa technique et son éclectisme en ont fait une personnalité incontournable du monde de la musique. Il enseigne aujourd'hui à la Haute Ecole de Musique de Lausanne (HEMU) et au Conservatoire de Paris (CNSMDP).
Vassilena Serafimova, Marimba
Vassilena Serafimova est une percussionniste formée au CNSMD de Paris et The Juilliard School à New York, après avoir terminé la classe de percussion de son père en Bulgarie. Elle donne dès son plus jeune âge de nombreux concerts en soliste ou au sein de l’ensemble de percussion Accent. Entre 2003 et 2010 elle remporte de nombreux prix internationaux : 1er prix du World International Marimba Competiton de Stuttgart, 2nd prix du Concours International de Musique de l’ARD de Munich, Grand prix du 10ème Concours International “Music and Earth”, Prix “Jeune musicienne de l’année” en Bulgarie, 1er prix de la Critique musicale du 18ème Festival International d’Europe Centrale en Slovaquie, 1er prix du Festival d’Automne de Jeunes Interprètes…
En avril 2014 elle fait ses débuts au Carnegie Hall de New York. Un an plus tard, en duo avec le pianiste de jazz Thomas Enhco, elle fait entendre le marimba pour la première fois aux Victoires de la musique classique. En 2016, le duo enregistre leur premier album Funambules pour Deutsche Grammophon. 
Vassilena se produit en tant que soliste et chambriste dans de nombreux festivals : Les Flâneries Musicales de Reims, Classique au Vert (France), Middelheim Jazz Festival (Belgique), REpercusionES (Costa Rica), Focus! 2011 Festival (Etats-Unis), and TransART (Bulgaria)) et a des enregistrements pour Radio France, Bayerischer Rundfunk, Bulgarian National Radio. Elle a joué à Carnegie Hall, Alice Tully Hall (New York), Théâtre de Champs Elysées, Théâtre de Châtelet, Salle Pleyel (Paris), Hermitage Theater (Saint-Peterburg), Muziekgebouw (Amsterdam and Eindhoven), Herkulessaal (Munich), Bulgaria Music Hall (Sofia). Vassilena donne régulièrement des mastersclass en Europe, Amérique Centrale, Amérique du Nord et en Asie. 
Directrice artistique du Festival International de Marimba et Percussions de Bulgarie et de l’ensemble Paris Percussion Group (avec Jean-Baptiste Leclère), elle à cœur de défendre le répertoire de la percussion dans le monde entier. 
Vassilena représente les sociétés Adams Musical Instruments, Avedis Zildjian Compagny et a créé sa propre série de baguettes chez Vibrawell.
© festivaldesjourneesmusicales.org  |  intranet  |  espace membre  |  infos légales  |  haut  |  le festival des journées musicales est sur twitter  le festival des journées musicales est sur facebook