retour archives
logo note   les artistes présents au festival 2015
Alexis Cardenas, violon

D'origine vénézuélienne, Alexis Cardenas commence ses études musicales au Conservatoire de Maracaïbo, sa ville natale, jusqu'en 1992 où il rejoint New York pour se perfectionner notamment à la Juilliard School. Il est alors soliste de divers orchestres symphoniques du Venezuela ; il joue notamment au sein du Simon Bolivar Youth Orchestra, avant de rejoindre la France où il obtient un Premier Prix au CNSM de Paris. Il est lauréat de nombreux concours internationaux : Tibor Varga (1997), Long Thibaud (1999), Fritz Keisler en Autriche (2000), Henryk Szeryng au Mexique (2000), "Révélation classique de l'Adami" au Midem de Cannes en 2001, Concours Paganini en 2002 puis 2e Grand Prix à Montréal en 2003. Il mène aujourd'hui une brillante carrière de soliste et joue régulièrement dans les plus grandes salles de concert et festivals, en France comme à l'étranger. Il se produit également avec son ensemble Recoveco, mais aussi à la tête de l'Orchestre national d'Île de France dont il occupe le premier pupitre de violoniste super soliste.

Nora Cismondi, hautbois

Après avoir reçu les premiers prix de hautbois et de musique de chambre du CNSM de Paris dans les classes de J.L. Capezzali, Jacques Tys et David Walter, Nora Cismondi se perfectionne auprès de Maurice Bourgue.Lauréate de concours internationaux tels que le Printemps de Prague (2001), Toulon (2002), l’ ARD de Münich (2003), Sonymusic Foundation Tokyo (2006), elle se produit en soliste dans de nombreuses salles européennes (Camerata de Bâle, Orchestre symphonique de la Radio de Münich, Orchestre de chambre de Mantoue, Orchestre de Chambre d’ Auvergne).Reconnue par ses pairs, elle est nommée Révélation classique de l’Adami en 2005 lors du Midem de Cannes.Après 7 saisons à l’orchestre de l’Opéra national de Paris, Nora Cismondi rejoint l’ Orchestre National de France en 2006 au poste de hautbois solo.Elle est également l’invitée régulière d’ orchestres prestigieux (LSO, Santa Cecilia ) ainsi que d’ensembles de renommée internationale tels que l’Orchestre de chambre d’ Europe, le Mahler chamber Orchestra ou encore l’ Orchestre du festival de Budapest.Titulaire du C.A. depuis 2006, elle fait partager son expérience lors de nombreuses master-classes à travers l’ Europe et l’ Asie et se voit confier la classe de hautbois du CRR de Paris en Septembre 2012.Depuis 2011, elle est attachée à la Guildhallschool of music de Londres en tant que ‘Visiting Professor
Au disque, vous pouvez la retrouver accompagnée de l’Orchestre de chambre de Prague aux côtés de Florent Héau dans la Symphonie concertante de Mozart chez Transart live.

Romain Descharmes, piano
Né en 1980, Romain Descharmes se voit décerner en 2006 le Premier Grand Prix lors du Concours International de Dublin.
Il se produit alors en récital sur plusieurs scènes prestigieuses : Carnegie Hall à New York, Wigmore Hall à Londres, National Concert Hall à Dublin, Tsuda Hall à Tokyo. Il est invité aux USA, au Canada, en Angleterre, Irlande, Italie, France, Japon, Chine avec notamment le Midland Symphony Orchestra, le National Symphony Orchestra of Ireland, l’Orchestra del Lazio ainsi que le Shanghai Philharmonic Orchestra. En mai 2012, il fait des débuts remarqués avec l’Orchestre de Paris, qui le réinvite pour des concerts dans la saison 13/14.

Il donne également de nombreux concerts dans des festivals aussi réputés que Piano aux Jacobins, le Festival de Radio France et Montpellier, La Roque d’Anthéron, Serres d’Auteuil, Festival de l’Epau, Rencontres Internationales F. Chopin, Festival Agora et à l’étranger : Festivals Arties en Inde et Cervantino au Mexique.  Il collabore régulièrement avec le Palazzetto Bru Zane. La saison dernière, dans le cadre de leur programmation, il était notamment à Rome, Paris et Venise.

Pianiste recherché en tant que chambriste pour son écoute, sa sensibilité et sa large connaissance du répertoire allant de la sonate au grandes formations, il se produit avec des artistes tels que le Quatuor Ebène, Sarah Nemtanu, Henri Demarquette, le Berliner Philharmoniker Quintett, le quaturo Diotima. Cette saison (12.13), il enregistre le Premier concerto pour piano de Marie Jaëll avec l’Orchestre National de Lille dirigé par J. Swensen - qu’ils avaient (re)créé ensemble en juin 2012 dans le cadre du Lille Piano(s) Festival -, il est invité à venir jouer, Salle Pleyel à Paris, à Leipzig, à Toulouse avec l’Orchestre National du Capitole dirigé par Tugan Sokhiev, avec le Qatar Philharmonic Orchestra sous la direction de Marc Minkowski. Durant la saison 2013/2014, il sera notamment l’invité du festival Piano aux Jacobins, de l’Orchestre de Paris (dirigé par Ingo Metzmacher), de l’Orchestre National de Lyon (Leonard Slatkin), de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse (Alain Altinoglu), de l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine (Fabien Gabel), en tournée avec l’Orchestre National d’Ile de France (Tadaaki Otaka). Son premier disque enregistré à Londres, chez Claudio Records, est consacré à Brahms.  Il a ensuite enregistré un disque Ravel chez Audite, qui a reçu les éloges de la critique française et internationale. Musicien éclectique, Romain Descharmes fait partie du groupe Quai n°5 avec lequel il a enregistré 2 albums chez Decca-Universal et s'est produit sur les plus grandes salles parisiennes (Le Bataclan, La Cigale, L'Européen, le Café de la Danse).   Après avoir étudié au CNSMDP où il obtient, avec des mentions très bien, 4 Prix et Diplômes de Formation Supérieure (piano, musique de chambre, accompagnement au piano et accompagnement vocal) notamment dans les classes de Jacques Rouvier, Bruno Rigutto, Christian Ivaldi, il poursuit sa formation en cycle de perfectionnement. Dans ce cadre, il enregistre un CD consacré aux compositeurs du début du XXème siècle qui l’amène à recevoir les conseils de Pierre Boulez. Parallèlement très investi dans la pédagogie et la transmission, il est professeur de piano au CRR de Paris.
 Ensemble Recoveco
Cinq musiciens originaires du Vénézuela et de Colombie présentent un ample répertoire instrumental de musique traditionnelle évolutive : valses, joropos, bambucos, pasillos et danzas de ces deux pays, mais aussi choros brésiliens, pour montrer leurs syncopes et phrasés si caractéristiques. Recoveco allie avec goût la virtuosité académique à l'improvisation et à la spontanéité propres aux musiques populaires, et met en valeur les particularités de nombreux instruments à cordes du continent latino-américain. Représentés depuis 1996 sur les scènes internationales, le Venezuela et la Colombie ne pouvaient rêver de meilleurs ambassadeurs musicaux. 2004 voit sortir le 3ème cd du groupe, enregistré en public à la Halle Saint-Pierre à Paris en novembre 2003, qui restitue toute l'énergie de Recoveco
Pierre Fouchenneret, violon
Pierre Fouchenneret étudie le violon dès son plus jeune âge avec Alain Babouchian au Conservatoire national de région de Nice, puis au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, où il obtient en 2002 un Premier prix mention « très bien » à l'unanimité dans la classe d'Olivier Charlier. Durant sa formation, il bénéficie des conseils éclairés de musiciens de renom tels que Devy Erlih ou Janos Starker.
Lauréat de la Fondation groupe Banque Populaire (2006), il remporte le Deuxième prix du Concours international de musique de chambre de Bordeaux avec le Quatuor Raphaël (2012), la bourse « Jeune talent » du Festival Musique et Vin du Clos-Vougeot (2013).
Soliste invité des studios de France musique, il se produit en France comme à l'étranger avec des formations telles que l'Orchestre de l'Opéra de Nice, l'Orchestre de chambre de Saint-Pétersbourg, l'Orchestre Dijon-Bourgogne ou encore l'Orchestre symphonique de Brno. Invité par de nombreux festivals, il partage la scène avec un large panel de musiciens : Hortense Cartier-Bresson, Marielle Nordmann, Roland Pidoux, Denis Pascal, Henri Demarquette, Maurice Bourgues, Marc Coppey, le Quatuor Ébène, François Salque, Xavier Phillips, Romain Descharmes, Sarah Nemtanu... Il est membre depuis 2012 du trio à cordes Opus 71 avec Éric Picard et Nicolas Bône, et fonde en 2013 le Quatuor Strada avec François Salque et Lise Berthaud.
Pierre Fouchenneret est actuellement artiste résident de la Fondation Singer-Polignac à Paris. Il est également professeur intervenant au pôle supérieur de Bordeaux.
Victor Julien-Laferrière, violoncelle
Né à Paris en 1990, Victor Julien-Laferrière débute le violoncelle avec René Benedetti, puis étudie au Conservatoire de Paris (2004-2008) avec Roland Pidoux, avant de devenir en 2009 l'élève d'Heinrich Schiff à l'Université de Vienne. Parallèlement, il prend part de 2005 à 2011 à l'International Music Academy Switzerland de Seiji Ozawa.
Victor Julien-Laferrière remporte le 1er Prix ainsi que les deux prix spéciaux au Concours International du Printemps de Prague 2012, en jouant le concerto de Dvorak en finale. De ces prix découlent des concerts avec l'Orchestre Philharmonique de Radio France au festival du Printemps de Prague (Concerto de Saint-Saëns), au festival Olympus de St Pétersbourg avec le State Hermitage Orchestra (Concerto de Schumann), au Central European Music Festival avec le Slovak State Philharmonic Orchestra (Concerto de Shostakovitch Nr.1) ainsi qu'avec divers orchestres tchèques dans les concertos de Dvorak et Elgar (Czech Chamber Orchestra Pardubice, Pilsen Radio Philharmonic Orchestra, South Bohemian Chamber Philharmonic Orchestra).
Il est par ailleurs l'invité de l'Auditorium du Louvre, la Cité de la Musique et la Salle Gaveau à Paris, des Sommets Musicaux de Gstaad, de l'Opéra de Dijon, des festivals de Kuhmo (Finlande), Berne, Besançon, Deauville, de l'Orangerie de Sceau, des Serres d'Auteuil, de l'Epau, de l'Autunno Musicale di Caserta (Italie), EuroArt à Prague, Ticino Musica à Lugano, notamment. Il joue aux côtés d'Augustin Dumay, Renaud Capuçon, David Grimal, Christian Ivaldi, Alain Planès, parmi d'autres, et prend part à de nombreuses émissions pour France Musique, Mezzo TV, Radio Classique, la BBC à Londres.
Il a fondé en compagnie d'Adam Laloum et Mi-Sa Yang le trio avec piano Les Esprits, qui est apparu dernièrement entre autres à la Folle Journée de Nantes, aux festivals de Deauville et Menton et à la Criée à Marseille, au Théâtre des Champs-Elysées, dans le Triple Concerto de Beethoven Salle Gaveau, et qui se produira prochainement dans cette même oeuvre aux Invalides à Paris (avec l'Orchestre de la Garde Républicaine). Le trio Les Esprits, qui est en résidence à la Fondation Singer-Polignac à Paris, vient de sortir son premier CD pour le label Mirare en janvier 2014. Victor Julien-Laferrière est soutenu par le Fonds Instrumental Français, est lauréat de la Fondation Groupe Banque populaire, et s'est vu décerner les Prix de la Fondation Safran pour la Musique 2013 et de la Fondation Oulmont 2012. Il a fait partie des nominés aux Victoires de la Musique Classique 2013 dans la catégorie Révélation Soliste Instrumental.
Frédéric Laroque, violon

Né dans une famille de musiciens en 1964, Frédéric Laroque commence très jeune la pratique du violon pour laquelle il fait preuve d'une réelle précocité. Après avoir fait ses études musicales au CNSM de Paris où il obtient un Premier Prix de Musique de Chambre dans la classe de Jean Hubeau en 1981 et un Premier Prix de Violon dans la classe de Gérard Jarry, Frédéric Laroque poursuit son travail aux Etats-Unis, à l'université de Bloomington, où il profitera de l'enseignement de grands maîtres tels que Henryk Kowalski, Franco Gulli, Menahem Pressler, Julius Starker et Arthur Grumiaux. 

À son retour en France, il intègre l'Orchestre de l'Opéra de Paris et obtient très rapidement la charge de Violon Super Soliste. Puis, portant toujours un vif intérêt à la pratique de la musique de chambre, Frédéric Laroque rejoint en 2004 le Quatuor Gaudi avec lequel il se produit très régulièrement en France et à l'étranger. Parallèlement à sa carrière d'instrumentiste, Frédéric Laroque assure la charge de professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.  Discographie : Shéhérazade de Rimsky-Korsakoff ? (Deutsche Grammophon), Fantaisies d'Opéra en sextuor- (Pierre Vérany), Intégrale musique de chambre avec piano de L. Janacek ? (EMI), Intégrale musique de chambre avec flûte de A. Roussel ? (Saphir). 

Yung-Yang Lee, piano
Yun-Yang Lee est né à Taichung  en 1982. Après différents prix obtenus (premier prix du concours international de piano Frédéric Chopin, premier prix de la compétition de piano de Yamaha...etc.), Yun-Yang Lee arrive en France et étudie avec Charles Lilamand. La même année, il obtient le premier prix et les prix spéciaux du concours international de piano Carl Czerny. A l'occasion, il est invité au Quatrième Festival International de Pontes à Prague où il interprète le premier Concerto pour piano de Ludwig van Beethoven.
En 2000, il entre au Conservatoire de Paris et suit les conseils de Theodor Paraschivesco et de Laurent Cabasso. En 2004, il obtient au Conservatoire de Paris, le diplôme de formation supérieure avec mention très bien. Inscrit en formation supérieure de musique de chambre, il travaille avec Alain Meunier. Depuis 2005, il est en cycle de perfectionnement de piano dans la classe de Theodor Paraschivesco. En 2006, il forme avec la violoniste américaine Sarah Kapustin et la violoncelliste Clara Strauss le Trio Archiduc, et entre en cycle de perfectionnement de musique de chambre sous la direction de Michel Strauss et Vladimir Mendelssohn. 
Il est lauréat des concours internationaux. Notamment 3e Prix et Prix spécial au Concours International de Piano de Takamatsu(Japon) (2010), 2e Prix au Concours des Nuits Pianistiques ? Concours Lauréats SPEDIDAM (2009), 1e Prix au Concours de Brest (2008), 1e Prix au Concours FLAME (2008), Grand Prix au Forum de Normandie (2008), 3e Prix et Prix spécial au Concours international Maria Canals de Barcelona (2002), 1e Prix 1e nommé au Concours musical de France niveau Diplôme de concert (2001). Il est régulièrement invité aux nombreux festivals et concerts dans plusieurs pays à travers l?Europe et l?Asie.

« Il posséde une gamme d'expressions imposante allant d'un toucher vigoureux et volumineux jusqu'à une interprétation lyrique et infiniment subtile ».
Deborah Nemtanu, violon
Née dans une famille passionnément musicienne, Deborah Nemtanu a quatre ans lorsqu’elle choisit le violon. Son parcours est synonyme de précocité dans la réussite et de diversité dans le talent.

Après un prix mention très bien obtenu à l’unanimité en 2001 au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, son talent ne met pas longtemps à être reconnu à l’échelle internationale : prix de l’Académie internationale de musique Maurice Ravel, quatrième prix agrémenté de deux prix spéciaux au concours Jacques Thibaud en 2002. En août 2007, elle est sélectionnée au sein du prestigieux Perlman Program aux États-Unis. En avril 2008, elle remporte le deuxième prix du Concours international Benjamin Britten de Londres accompagnée par le Royal Philharmonic Orchestra. Elle a été acclamée dans le solo de Schéhérazade avec le prestigieux London Symphony Orchestra.

Depuis 2005, elle est violon solo super soliste de l’Orchestre de chambre de Paris. Elle a marqué les esprits en jouant au théâtre des Champs-Élysées notamment le Troisième Concerto de Saint-Saëns avec John Nelson, la Symphonie espagnole de Lalo avec Joseph Swensen, Tzigane de Ravel avec Louis Langrée, le Concerto de Brahms avec Juraj Val?uha et les concertos de Bach avec sa sœur Sarah Nemtanu. Curieuse, passionnée, Deborah Nemtanu va encore plus loin : en dirigeant elle-même l’orchestre, elle privilégie la connivence entre la soliste qu’elle est et les musiciens et donne au concerto un véritable esprit chambriste. On a pu dernièrement l’apprécier dans les concertos de Mozart au théâtre des Champs-Élysées. Elle multiplie aussi, au fil des saisons et des festivals – comme ceux des Folles Journées de Nantes et Tokyo –, les rencontres musicales fécondes avec, entre autres, Boris Berezovsky, Stephen Kovacevich, François Leleux, Emmanuel Pahud ou Jian Wang.

En 2013 paraît un CD de musique française, pour le label Mirare ovationné par la critique : outre le Premier Concerto de Saint-Saëns, il comprend des pièces de Fauré sous la direction de Thomas Zehetmair avec l’Orchestre de chambre de Paris. En décembre 2014 sort un enregistrement des concertos pour violon de Bach et Schnittke, dans lequel elle s’illustre avec sa sœur Sarah Nemtanu.

Deborah Nemtanu joue sur un violon de Domenico Montagnana de 1740, généreusement prêté par Monceau Investissements Mobiliers, société du groupe Monceau Assurances.
Guillaume Paoletti, violoncelle
Après avoir obtenu à l’unanimité un premier prix de violoncelle et de musique de chambre au Conservatoire de Paris (CNSM), Guillaume Paoletti - né en 1968 -  se perfectionne à deux reprises aux États-Unis aux universités de Yale (A. Parisot) et de Bloomington (J. Starker). Ex-membre de l’Orchestre des jeunes de la Communauté Européenne (1989-1993), il joue sous la direction de B. Haitink, M. Rostropovitch et C.M. Giulini.

De 1992 à 1997, il est membre du Trio Bartholdy avec lequel il mène une intense activité de chambriste - 150 concerts, 4 premiers prix internationaux dont l’ARD de Munich - et côtoie des maîtres tels Isaac Stern, Yo-Yo Ma et Menahem Pressler. Il est également membre du Quatuor Arpeggione de 2001 à 2002 et du Trio Hoboken de 2003 à 2006.

Actuellement et depuis plus de vingt ans, Guillaume Paoletti - titulaire du Certificat d’Aptitude -  est professeur-assistant au CNSM de Paris. De 1998 à 2015, il est le violoncelle solo de l’Orchestre de chambre de Paris avec lequel il donne d’innombrables concerts tant en France qu’à l’étranger et avec lequel il se produit également en soliste, notamment à Saint-Pétersbourg, Berlin, Paris (Théâtre des Champs-Élysées, direction John Nelson) et au festival de Colmar.  

Sa discographie comporte de nombreux enregistrements avec l’Orchestre de chambre de Paris, deux disques consacrés à Schubert, un disque avec l’Élégie de Fauré (version avec orchestre) et un disque Smetana/Dvorak avec le Trio Hoboken.  

Depuis 2011, il est co-Directeur Artistique du Festival des Journées Musicales entre Loir et Loire (Président : Guy de Brantes), un festival de musique de chambre et de musique du monde autour d’artistes tels que les violonistes Déborah Nemtanu – avec laquelle il a eu le plaisir de partager la direction artistique du festival jusqu’en 2016 - Sarah Nemtanu, Pierre Fouchenneret et Raphaël Oleg, les altistes Christophe Gaugué et Adrien La Marca, les violoncellistes François Salque, Victor Julien-Laferrière et Christian-Pierre La Marca, les pianistes Adam Laloum, Claire Désert, Franck Braley, Jérôme Ducros, Eric Le Sage, Romain Descharmes et Yun-Yang Lee, les instrumentistes à vent Nicolas Baldeyrou, Nora Cismondi, David Guerrier et Giorgio Mandolesi, les Quatuors Voce, Zaïde et Arod, le Quintette Moragués, le Sirba Octet, le comédien-récitant Franck Bellucci, le groupe A Filetta (polyphonies corses), l’accordéoniste Richard Galliano etc…
Raphaël Perraud, violoncelle
Issu d'une famille de musiciens, Raphaël Perraud commence l?étude du violoncelle à l'âge de cinq ans au Conservatoire de Valence. Il entre à l'âge de 16 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Jean-Marie Gamard. Il en ressort trois ans plus tard avec un premier prix de violoncelle et un premier prix de musique de chambre. Il suit alors un cycle de perfectionnement au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe d'Yvan Chiffoleau et parallèlement suit des masterclasses auprès de Janos Starker, Roland Pidoux, Siegfried Palm.   Sa carrière de soliste commence dans le Triple Concerto de Beethoven, alors qu'il n'a que 17 ans. Lauréat de plusieurs concours internationaux, il remporte en 1994 le concours international "Printemps de Prague" ainsi que trois prix spéciaux : le prix d'interprétation de l'oeuvre contemporaine, le prix de la fondation "Printemps de Prague" ainsi que le don d'un violoncelle. La même année, il est recruté par Marek Janowski au poste de deuxième violoncelle solo de l'Orchestre Philharmonique de Radio France. Il a également l'honneur trois ans plus tard d'être choisi par Jean-Marie Gamard pour être l'assistant de sa classe au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Depuis, il s'est déjà produit en soliste avec l'Orchestre National de France, l'Orchestre Symphonique de Mulhouse, l'Orchestre de chambre de Toulouse, l'Orchestre Philharmonique de la Radio de Prague, l'Orchestre Philharmonique de Pardubice, l'Orchestre de chambre Josef Suk, l'Orchestre Philharmonique de Brno... avec lesquels il a interprété les concertos de Haydn, Dvoràk, Saint-Saëns, Strauss, Brahms (Double Concerto), Chostakovitch, Lalo.   Chambriste, il participe à de nombreux festivals aux côtés de Nicolas Dautricourt, Lise Bertaud, Svetlin Roussev, Deborah Nemtanu, Régis Pasquier, Eric Lesage, Elena Rozanova, Daishin Kashimoto, Georges Pludermacher... Raphaël Perraud a également fait parti du Quatuor Renoir pendant cinq ans, avec lequel il a fait plusieurs tournées (Asie du sud-est, Canada, Espagne) et obtenu le prix du ministère de la Culture en 2003 au Concours international de quatuor à cordes de Bordeaux. On a pu ainsi l?entendre dans de nombreuses salles : Théâtre des Champs-Elysées, Théâtre du Châtelet, Radio France, Salle Chopin Pleyel, la Filature à Mulhouse, Grand Théâtre de Bordeaux, Rudolfinum de Prague, Opéra de Shanghaï.   Parmi ses enregistrements, on peut citer la Sonate de Debussy avec Laurent Wagshal au piano, ainsi que les Trois Strophes sur le nom de Sacher d'Henri Dutilleux enregistrées en présence du compositeur dans le cadre du festival "Sonates d'Automne". Il a pour projet d'enregistrer les deux sonates de Gabriel Fauré.   En 2005, il à été nommé violoncelle super soliste de l'Orchestre National de France, Kurt Masur étant alors directeur musical
 Quatuor Zaïde
En 2012, Le quatuor Zaïde , formé en 2009, remporte le 1er prix du Concours International Joseph Hadyn à Vienne ainsi que 3 prix spéciaux dont celui de la meilleure interprétation des ?uvres de Haydn. En septembre 2011, les quatre musiciennes avaient reçu le 1er prix au Concours International de Musique de Pékin. En 2010, un an seulement après sa constitution, le quatuor Zaïde avait remporté une impressionnante série de prix : le prix de la presse internationale décerné à l?unanimité au concours international de quatuor à cordes de Bordeaux, le 3e prix du concours international de quatuor à cordes de Banff (Canada) et le 1er prix du concours international Charles Hennen à Heerlen (Hollande). Le Quatuor Zaïde est déjà l?invité de salles prestigieuses comme la Philharmonie de Berlin, le Wigmore Hall de Londres, le Musikverein de Vienne, le Théâtre des Champs-Elysées, la Cité de la Musique.
François Salque, violoncelle
Diplômé de l'université de Yale et du Conservatoire de Paris, François Salque est, très jeune, primé dans les concours internationaux (Genève, Tchaikovsky, Munich, Rostropovitch, Leonard Rose...). « La sensibilité et la noblesse de son jeu » alliés à « un charisme et une virtuosité exceptionnelle » (Pierre Boulez) lui permettent de remporter pas moins de 10 premiers prix et autant de prix spéciaux. Ses concerts l'ont déjà mené dans plus de soixante pays et ses enregistrements en soliste ou en musique de chambre en compagnie d'Eric Le Sage, Alexandre Tharaud, Emmanuel Pahud ou Vincent Peirani, ont été salués par la presse (Diapasons d' Or de l' année, Chocs du Monde de la Musique, 10 de Répertoire, Prix de l'académie Charles Cros, Victoires de la Musique, « Élu Citizen jazz », Palme d'Or de la BBC).

François Salque signe également sept disques remarqués avec le quatuor Ysaÿe dont il a été pendant cinq ans le violoncelliste. Son engagement pour la musique de notre temps lui a valu de nombreuses dédicaces de compositeurs contemporains, notamment de Thierry Escaich, Karol Beffa, Nicolas Bacri, Jean-François Zygel, Krystof Maratka ou Bruno Mantovani. Il est également à l'origine de plusieurs créations, mêlant inspirations contemporaines et musiques traditionnelles. Sa profondeur musicale, sa technique et son éclectisme en ont fait une personnalité incontournable du monde de la musique. Il enseigne aujourd'hui à la Haute Ecole de Musique de Lausanne (HEMU) et au Conservatoire de Paris (CNSMDP).
Daniel Vagner, alto
Daniel Vagner, commence ses études musicales à l'âge de cinq ans en Roumanie et étudie jusqu'en 1990 au Conservatoire National Supérieur de Iasi. En 1990, après avoir été invité à faire partie de l'Orchestre des étudiants des Pays de l'est, placé sous la direction de Sir Yehudi Menuhin pour une tournée à Paris, il réussit le concours d'entrée au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.   Après ses études au CNSMDP (Premier Prix à l'unanimité avec les félicitations du jury dans la classe de Jean Sulem - Troisième cycle de perfectionnement chez Jean Sulem et Tasso Adamopoulos), Daniel Vagner se consacre à la musique de chambre et intègre le Quatuor Castagneri. Avec cette formation, il est lauréat des concours les plus prestigieux de quatuor à cordes : Evian, Londres, Florence et Banff (Canada) et suit l'enseignement d'éminents maîtres du quatuor (Norbert Brainin, Sigmund Nissel, Walter Levin, Valentin Erben, Gunther Pichler). En 1998, il entame, avec son quatuor, une tournée mondiale en compagnie de la soprano Jessye Norman.   Daniel Vagner se produit régulièrement en récital avec le violoniste Frédéric Laroque, le trio à cordes « Ligeti » et l'ensemble « Musique Oblique ». Sa discographie comprend des oeuvres de J.Brahms (Deuxième Quatuor), A.von Zemlinsky (Premier Quatuor), Les Mélodies de M. Ravel avec François Le Roux et Pascal Roge au piano, La Belle Chanson de G. Fauré et Il Tramonto de O. Respigi avec Sophie Koch, Les grands duos pour violon et alto, « Les Duettistes » avec Frédéric Laroque, enregistrements parus aux éditions « Le Chant du Monde » et « Harmonia Mundi ». Daniel Vagner intègre l'Orchestre de l'Opéra National de Paris en mai 2001 et est, depuis 2006, soliste à l'Orchestre Philharmonique de Radio France
© festivaldesjourneesmusicales.org  |  intranet  |  espace membre  |  mon compte  |  infos légales  |  haut  |  le festival des journées musicales est sur twitter  le festival des journées musicales est sur facebook